Le REF-u est en danger ! Je pousse un cri d’alarme car une bande de jeunes sauvageons est en train de vouloir faire passer un projet de statuts – et de règlement intérieur – tellement novateur qu’une déferlante de crises cardiaques et d’éclatements de prostate est d’ores et déjà prévisible.

Pourtant, on le sait bien que les jeunes ont souvent des idées farfelues, irréalistes et dangereuses ! Et bien non, Mister Jo laisse nos perdreaux de l’année à peine sortis du nid laisser libre cours à leur démarche révolutionnaire… C’est ainsi que F3KT, F9AP, F9IQ, F1RO et F5HX vont prochainement bouleverser notre association nationale !

J’ai d’ailleurs pu consulter le projet de règlement intérieur concocté par notre Club des Cinq à nous (relire Enyd Blyton dans la bibliothèque rose pour les plus anciens, au fait, qui va faire Dagobert ?)  dont voici les lignes de force :

1) Restitution du droit de vote aux membres, ce qui est très bien (quand je vous dis que nos jeunes anarchistes sont dangereux !) mais… via les présidents d’ED qui ne pourraient plus faire ce qu’ils veulent quand ils montent à Tour pour voter (ils porteraient juste les voix). Un bémol démocratique, quand même, vous ne trouvez pas ?

2) On reste dans le système fédératif. C’est pô bien ! Mais pourquoi donc s’accrocher à ce système qui portait déjà lors de sa mise en place les germes de son échec ? Le représentant du Club des Cinq nous l’explique : le Ministère, consulté par Smoking Man alias le roi de l’enfumage, a dit que l’association simple, c’est pas bien. Na. Et pourquoi c’est pas bien ? Ici on nous sort l’argument massue, le truc imparable : la RUP ! Ha ! cette RUP… Personne n’est foutu de nous expliquer à quoi elle sert (concrètement) mais, en attendant, qu’est-ce qu’elle nous fait ch… C’est peut-être sa vocation, d’ailleurs ? Ceci-dit, j’ai tendance à me méfier des infos données par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours… Il n’y a donc pas un courrier du ministère qui dit clairement les choses ? Une étude ? Un rapport ? Parce que pour le moment, la position ministérielle est plus du domaine de l’incantation (dans le genre, et à une autre échelle, on a « l’Europe » et surtout « la mondialisation » pour justifier tout et n’importe quoi… en n’expliquant rien) que des faits convenablement étayés.

3) Toilettage de quelques dispositions (réduction du nombre d’administrateurs, suppression des DNU…) qui ne remet rien de bien important en cause.

Au bout du bout, un projet qui ressemble comme un frère à l’existant avec un président toujours aussi statutairement impotent, des ED toujours dans le circuit et la RUP qui jette son voile obscur sur l’ensemble. Finalement, les petits jeunes du Club des Cinq sont plus raisonnables que je ne le croyais de prime abord…

La discussion se résume donc maintenant à une seule chose : faut-il sacrifier la simplicité de fonctionnement et l’efficacité de l’association pour conserver la RUP ? Entre une association « Rupée » qui va continuer à (sur)vivre un certain temps et une association « non Rupée » qui pourrait régénérer l’association nationale des radioamateurs français, le choix paraît évident mais on peut parier que cette évidence ne frappera pas l’ensemble des présidents d’ED, d’autant qu’on va certainement tenter de les anesthésier  avec des phrases comme « On n’a pas le choix, c’est le ministère qui l’impose », en oubliant de dire qu’on a peut être présenté les choses au ministère de façon à ce qu’il ne puisse que répondre cela.

En l’état actuel des choses, il serait bon de rappeler aux présidents d’ED et aux adhérents que si ce REF-Union-Bis voit le jour, c’est la certitude que de nombreux conflits continueront sur le terrain, que les critiques continueront via internet, et que les administrateurs du REF-Union-Bis continueront à être isolés de la base et à être contestés à tort ou à juste titre, mais contestés de toute façon.

Tiens, pendant que j’y pense, j’ai évoqué dans un précédent billet la création par JN d’une nouvelle association, et  je suis en ce moment même en train de me demander si cette annonce ne va pas avoir un effet immédiat non prévu : servir de repoussoir aux indécis / conformistes du Ref-u qui vont se précipiter vers les urnes pour voter un projet bâtard qui aura juste a leurs yeux le mérite de faire obstacle aux menées subversives du Roi Arthur…

Vraiment, Mister Jo, il faut repousser cette AGE et laisser à nos jeunes amis du Club des Cinq le temps d’atteindre l’age d’oraison (comme disait Bossuet).