Un post de Laurent (F1JKJ) ICI me conduit à donner mon avis perso sur cette affaire. Je ne reviendrai pas sur la saga du Refuthon – vous qui lisez ce blog êtes bien au courant de cette initiative – mais je pense qu’il convient de mettre un point final à la démarche.

Le Refuthon, c’était quoi ? Juste un regroupement informel de radioamateurs qui estimaient qu’une réforme du Ref-u était indispensable pour que la structure soit mieux à même de défendre les intérêts des OM nationaux et, plus largement, cette activité de loisir technique que nous aimons tous.

Près de 500 radioamteurs-citoyens ont soutenu cette initiative et ont déclaré qu’ils rejoindraient le REF une fois acquises les demandes suivantes :

– Rendre le droit de vote aux OM : c’est fait depuis samedi dernier.

– Mieux communiquer sur les activités / actions du REF : c’est bien avancé même si des efforst sont encore à faire.

– Simplifier l’usine à gaz : c’est fait depuis samedi dernier.

– Revoir le mode de fonctionnement interne en vue d’une meilleure efficacité des actions dans le cadre d’une gestion plus économique : c’est en cours et des signes perceptibles sont visibles (réunions via internet par exemple…)

– Repenser nos relations avec la tutelle dans un mode plus étayé et plus pugnace : depuis l’initiative « lobbying » de Henri (F6FRA), on commence à voir des choses bouger (modes numériques, 50 Mhz…)

Tout est-il parfait depuis samedi dernier ? Bien sûr que non, d’autant qu’un gros chantier attend l’équipe actuelle pour mettre en oeuvre les décisions prises à près de 72% des voix.

Quid de l’engagement des Refuthoniens de rejoindre le REF new look ? Il y a deux façons de voir les choses :

– Soit vous estimez que le compte n’y est pas, vous attendez. Ceci dit, comme la perfection n’est pas de ce mo,nde, vous risquez d’attendre longtemps, très longtemps !

– Soit vous estimez que le plus dur est fait et que la mise au vote et l’acceptation des nouveaux statuts a permis de lever les plus gros freins à la réforme. Dans ce cas là, vous rejoignez le REF.

Je ne vous dirai pas ce qu’il faut faire, d’autant que le Refuthon était une initiative démocratique sans que quoi que ce soit soit imposé aux uns et aux autres. Vous êtes des grandes personnes et  vous avez quelque chose entre les deux oreilles (la preuve, vous avez rejoint le Refuthon !).

Par contre, je peux vous dire ce que je vais faire et pourquoi.

Je considère que le Refuthon a aidé de l’extérieur pour que les « réformateurs » soient moins isolés au sein de l’union et s’activent pour faire avancer la réforme. Le moins qu’on puisse dire est que cela a été une réussite. Mais beaucoup de choses restent à faire car si le cadre juridique a changé, la mise en musique ne va pas être simple. Et je considère qu’en tant que Refuthonien, je dois envoyer un signal « fort » à la nouvelle équipe en leur proposant un soutient concret afin qu’ils restent motivés dans l’action.

C’est la raison pour laquelle je cotiserai dès la fin de ce mois de novembre.

La boucle du Refuthon sera ainsi « bouclée » et me permettra, cette fois de l’intérieur, de voir ce qui se passe, de suivre la mise en oeuvre de la réforme et, le cas échéant, d’y mettre mon grain de sel.

Au mieux, cette réforme portera tous les fruits qu’on en attend, au pire… ce ne sera qu’un an de cotisation ! Mais comme je pourrai voter en 2012, je ne manquerai pas de favoriser ceux qui vont dans le bon sens… et sanctionner ceux qui s’égarent.

En conclusion, faites ce que vous voulez. Mais vous auriez tort de laisser passer l’occasion d’agir désormais de l’intérieur et aider à  achever une démarche personnelle aussi intéressante…

Si vous le souhaitez, laissez un commentaire sur ce post pour nous dire ce que vous allez faire. Je commence :

F6HQY : +1