Je suis débordé ces temps-ci et je vous délaisse un peu… Sniffff… Mais bon, il y a des priorités dans la vie et on n’a pas toujours le choix (dans la date…). Quoi de neuf ? Pas grand chose à vrai dire. La saga de l’AGE se poursuit gentiment, on ne sait pas trop qui sera candidat lors de l’AG de fin mai (donc on ne connaît pas les éventuels programmes… A ce propos, il est remarquable que les présidents réfiens semblent préférer être élus à la faveur d’un putch plutôt que sur la base d’un programme partagé par les électeurs).

N’empêche, j’aurais bien aimé en être, de cette AG, histoire de renifler l’air du temps et mettre un nom et un visage  sur les caciques que je brocarde régulièrement, qui plus est en les affublant de sobriquets divers et variés… Mais voilà, je ne suis pas membre du machin… et vous savez pourquoi si vous avez suivi la saga du Refuthon… Ceci-dit, je pourrais peut-être aller à cette AG en me déguisant ? Une fausse barbe et un imper à la Colombo et hop ! Je me déguise en vendeur de cacahuètes et je me poste à l’entrée… Moui, je pourrais envisager un truc comme ça… :

– Bonjour Monsieur le Bourdon Corse, que puis-je pour vous ?

– Donnez-moi donc un sachet de cacahuètes… Bien grillées et bien salées s’il vous plaît, c’est pour faire du bruit pendant l’AG…

– Voilà pour vous, monsieur le Bourdon Corse…

– C’est combien ?

– Dix euros tout rond (nota : vu que je ne suis pas administrateur, faut bien que je me rembourse du voyage autrement !)

– C’est cher…. Enfin bon, comme c’est le REF-u qui paye…. Mettez m’en donc un deuxième sachet, la réunion risque d’être longue….

Sinon, j’ai lu the last édito of Mister Jo. Rien à en dire, et plutôt pas mal je trouve. Je persiste à penser que dans un autre contexte, il aurait fait un président tout à fait convenable. Surtout, il aurait fallu qu’il soit mieux entouré dans cette période de fortes turbulences, ce qui ne fût pas le cas. Si transit gloria mundi.

J’entends dire aussi que le Ref-u ferait l’objet ces jours-ci d’une plainte pour non respect des statuts mais je n’en sais pas plus. Quand même, toute cette énergie dissipée en querelles stériles alors qu’il serait tellement préférable de l’utiliser pour faire avancer les affaires des radioamateurs français… Parfois, je les déteste !

Vite fait, cette histoire de sécurité routière et de tour de vis. Mon avis est simple et peut se résumer ainsi : la sécurité routière est la roue de secours des gouvernements qui ont tout foiré. En plus, ça fait rentrer des sous et ça fait plaisir à des associations composées de frustrés en mal de reconnaissance sociale. J’attends donc la prochaine manif des motards en colère !

Autre thème à la mode : faut-il faire bosser gratuitement les bénéficiaires du RSA ? Perso, je ne crois pas, et ce pour deux raisons :

1) Notre patronat ultra libéral profitera de l’occasion pour avoir de la main d’œuvre gratuite et ne pas recruter. Essayez donc de me trouver un exemple où le patronat a vraiment joué le jeu en échange d’un « cadeau » ! Du coup, ça va aggraver le chômage qui n’a pas besoin de ça.

2) Je trouverais injuste de pénaliser une majorité de gens qui souffrent à cause d’une minorité de parasites.

Au fait, il paraît que Carlita a un ou deux polichinelles dans le tiroir. Vous allez voir que certains électeurs vont en tenir compte pour l’élection de 2012… C’est désespérant ! Comme au REF-u en fait…