Notre ami le Vaseux Communiquant était silencieux depuis quelques temps et je viens d’en avoir l’explication : ce dernier préparait son testament réfien. Je viens d’en prendre connaissance et comme je suis un bon gars, je vais vous en faire profiter. Je me réserve bien sûr la possibilité de l’analyser ultérieurement mais le moins qu’on puisse dire est que notre ami ne se cache pas derrière son petit doigt pour dire ce qu’il a sur le coeur. Et puis, il est parfois bon que les critiques que les uns et les autres faisons sur le système actuel, trouvent un écho émanant de l’intérieur de l’usine à gaz. Je ne sais pas de quoi l’avenir Réfien sera fait – bien malin d’ailleurs qui pourrait le dire – mais il est clair que les nombreux débats qui se font jour ça et là, en interne comme en externe, auront une incidence certaine. Le REF-u évoluera par force car son principal facteur d’immobilisme est tombé : la chape de plomb informative. De ce point de vue, l’activisme brouillon que nous constatons – y-compris sur ce blog – trouvera toute sa logique dans les mois et les années qui viennent !

Bilan après 1 an au conseil d’administration du REF-UNION.

Tout au long de cette année, j’ai effectué des comptes rendus indépendants et donc non censuré et politiquement libre de toutes pressions. Aussi pour terminer cette année au CA, je vous livre ce résumé avec à la fin quelques propositions pour l’avenir du REF.

Le résumé remettra en phase quelques moments de l’année mais surtout les conclusions dures mais réelles. Enfin les idées d’avenir devraient faire réfléchir, ce ne sont pas des options fantaisistes mais bien plutôt UN REEL PROGRAMME CONCRET TOURNE VERS LE FUTUR.

Ce bilan se décompose en 4 parties :

– L’arrivée il y a 1 an.

– Un an de présence au sein du CA.

– Mes conclusions.

– L’avenir éventuel du REF.

L’arrivée comme DR PACA.

Bref rappel : La région PACA n’ayant plus de représentants, après défection du DRU  et du DRUS, et en l’absence de candidats, j’ai proposé ma candidature 2 mois plus tard pour éviter une dissolution de la région. Election votée en présence et avec l’accord de tous dont les ex DRU et DRUS.

On le voit bien ici, dans une région ou il reste encore, même s’il a considérablement baissé, un nombre d’OM important, avec un manque de volontaires, du à un désintéressement pour le REF et le radio amateurisme. Le monde a évolué, nous ne sommes plus en 1930.

Il faut dire que les dirigeants du REF et plus précisément la politique faite à l’encontre des adhérents, depuis quelques années,  à plus été vers l’écœurement  et la faillite qu’autre chose, mais pas seulement. C’est aussi un changement de société ou les centres d’intérêts et les motivations ne sont plus les mêmes.

Mon but était d’apporter ma contribution au redressement, fort de l’expérience passée au REF (redressement de 1980, et autres activités) ainsi que de mes activités professionnelles (gestion d’entreprise).

Un an de présence au sein du CA.

A l’arrivée au 1° CA la veille de l’AG, j’ai assisté à une bataille rangée entre 2 groupes.

Ma seule action ce jour là aura été de faire voter tous les participants pour faire une AGE avant la fin de l’année 2010 … L ‘AG s’est déroulée avec une tension extrême entraînant malheureusement quelques dérapages le tout soigneusement orchestré par quelques manipulateurs. C’est là que l’on me demanda de ne pas soutenir une nouvelle équipe ayant dans son sein des gens répréhensibles, malhonnêtes, condamnables … actions déstabilisatrices qui ont continué toute la journée jusqu’aux élections. Jouant la commedia dell’arte, la Présidente ne se représenta pas, suivie de la démission hypocrite de quelques-uns … considérant qu’avec ou sans, ils n’auraient plus la majorité et donc que les affaires allaient ‘’sortir’’ au grand jour. F1DUE, s’engageant sur un programme de transparence, communications, redressement en profondeur fut élu par un groupe avec constitution d’un BE. Etant entendu que l’ancienne équipe, (ou presque) soit la moitié du CA, ne voulait pas participer à quoi que ce soit … et mettrait à profit leur présence pour une critique systématique.

Au fil des BE et CA, les chiffres calamiteux avancés par F1PSH et d’autres, furent confirmés.

GES  23.340.00 Delsol 2990.00 Assurisk (constitution de dossier) 598.00 + 5980.00  (ce n’est qu’un début) report à nouveau voté –37091.00. Ces chiffres laissent pantois, dans la société civile ce serai au minimum la porte, ici c’est normal et sans aucun complexe. Il faut préciser que la façon dont à été traité l’affaire Assurisk est exemplaire : niveau juridique même pas du certificat d’étude ou une lettre RAR à 8 euros aurait réglé le différent.

Le travail était cadré: les statuts, les finances, le site, la revue, et bien sur le travail habituel d’un conseil d’administration. Malheureusement s’il y avait bien ‘’des intentions’’ le premier jour, elles ne furent jamais appliquées ;

1) Par manque de volontés énergiques du Président, ne mettant pas en application ses engagements (ou si peu) bien vites expédiés aux oubliettes.

2) A cause d’influences de l’extérieur, influences néfastes à tout bloquer, à continuer de dissimuler, à diviser pour tenter de reprendre un futur pouvoir.

3) A cause de l’opposition systématique de membres du CA, les uns n’étant plus au BE et donc ne voulant pas que les choses avancent, d’autres  minimisant leurs erreurs passées …

Certains voulant conserver leur fauteuil, et donc esquissant un pas à droite, un pas à gauche  … Enfin ceux qui considèrent que certains biens de l’association leurs appartiennent, sont leurs propriétés et donc empêchent quiconque d’améliorer ou faire quoi que ce soit dans ce sens. C’est là que je fus chargé de communications … MAIS ! c’était impossible. Sans pouvoir écrire dans radio REF, idem pour le site internet, … on comprendra aisément que même avec l’aide du secrétaire et du sec. adj. nous n’ayons pas pu faire quoi que ce soit et ce malgré notre volonté. En un an, le Président n’a pas mis en applications ce pourquoi il était élu.

Nous en arrivons au CCPD :

Voilà pour mémoire ce que j’avais écrit puis dis et proposé au CCPD …

Radio REF de janvier : appel de candidature pour le prochain CA post AG (1 seule condition, être membre du REF depuis 2 ans minimum) Publication pour chacun d’eux, d’une photo type identité et d’un texte d’environ 15 lignes.

Les 6.000 adhérents peuvent voter par courrier adressé au siège ou chez un huissier (comme ‘’avant’’) en adressant la page découpée dans Radio REF, remplie et signé avec N° REF.

AGE : elle valide toutes ces modalités avec application immédiate.

AG en mai : ceux qui n’ont pas voté par correspondance et qui sont présent à l’AG, peuvent voter dans les mêmes conditions.

Fin d’AG : les 9 premiers en nombre de voies sont élus et forme la nouvelle équipe dirigeante immédiatement. L’ancienne équipe préparant la passation pour le CA suivant.

C’était pourtant simple, malheureusement une grande partie des présidents départementaux n’a pas suivi et a préféré se faire endormir par la proposition de F5HX.

Bilan de l’année.

Le rapport moral : nul, … pire que celui de l’année dernière.

Le bilan financier minable, on pouvait difficilement faire plus mal que celui d’avant. Il faut dire que nombre d’économie proposées par le trésorier au président sont restée sans suite.

Le non-avancement des nouveaux statuts voulu par certains, bâclé à la dernière minute, et contrairement à la critique de certains, jamais abordés en CA. Nous avons tous découvert ces textes en même temps !!!

Les AG et AGE anti-statutaires … du seul fait, là encore du président. Finalement dans ce cas et d’autres il y a eu confusion entre démocratie et totalitarisme.

Toutes ces actions ne sont que les conséquences de : 

– Querelles de pouvoir

– D’intérêts personnels

– D’un manque de volonté

– D’un manque de travail

Mais aussi d’amateurisme, de manque de compétences, en un mot d’un manque de professionnalisme.

Nous voyons sur les derniers exercices les résultats plus que décevants pour ne pas dire catastrophiques d’un système mauvais et qui à fait ses preuves d’inadaptation au monde d’aujourd’hui.

Ce n’est pas une adaptation de statuts ou autres … mais un changement radical qu’il faut faire.

L’avenir éventuel du REF.

Le CA (le CA  = le BE), est dirigé par un petit nombre de personnes afin d’être réactif et efficace. Six à neuf personnes au CA. Ancienneté minimum de 2 ans pour être éligible. Candidat libre avec un CV de quelques lignes dans la revue.

Il sera souhaitable qu’enfin le REF soit ’’dirigé’’ comme une entreprise par des spécialistes, avec les mêmes devoirs et obligations que pour les sociétés. Les OM compétant pouvant apporter leur savoir dans les commissions ou les groupes de travail. Il n’y a plus de place pour l’amateurisme, il faut des professionnels à la tête de l’association.

– Elections par les 6.000 adhérents.

– Vote par correspondance accepté.

– Les 6 ou 9 personnes ayant le plus de suffrages sont au CA.

– Durée du mandat : 2 ans renouvelable 1 fois maximum.

Les commissions sont constituées et renouvelées (chaque année), leur nombre est limité.

Finances, relations avec l’administration, défense des OM … Si besoin création ponctuelle de groupes de travail.

La revue, réduction dans un délai assez bref à 4 numéros par an.  Donc diminution de l’abonnement,  … Développement d’un méga site internet reprenant tout ce qui est dans la revue, complété par un historique des textes de droit, et du radio amateurisme, rubrique flash, événementiel, comptes rendus, blog , …

Maintient d’une structure représentant le REF dans les départements pour coordonner, gérer les adhérents, les radios-clubs, les activités …

Ce dernier paragraphe n’est qu’une série de réflexions pour ouvrir le débat, se tourner enfin résolument vers un avenir plus éloigné et non pas trop proche.

Nous sommes en 2011, le radio amateurisme tel que nous l’avons connu est fini, il faut évoluer, se modifier, se transformer, s’adapter aux changements pour ne pas faire un ultime soubresaut avant une mort certaine.

 MERCI DE M’AVOIR LU JUSQU’AU BOUT. 

73 A TOUS ….  F5DBT