J’avais entendu parler d’une énième histoire chez nos amis du 62 et, en l’absence d’infos précises sur RA-Online qui ne nous a pourtant pas habitué à tant de discrétion, j’ai fureté sur le net et fini par récupérer (*) une perle, que dis-je, un chef d’oeuvre qui aurait pu servir de contre exemple au célèbre film de Danny Boon.

De quoi s’agit-il ? En fait, une bonne âme (???) a fait un enregistrement audio intégral d’une rencontre animée entre « responsables » du  REF-62 et de l’ARA-62, sans doute pour évoquer entre gens de bonne compagnie un problème de gestion du relais du coin.

Je viens d’écouter l’enregistrement et, franchement, je vous plains de manquer ça, voilà certainement quelque chose qui vous aurait ravi ! En effet, rien n’y manque, il y a une intensité dramatique croissante, des mots d’oiseaux de plus en plus forts et des menaces à peine voilées. Des faux calmes et des vrais énervés. Des appels au dialogue qui sombrent dans le brouhaha. Des faux départs et des vrais retours. Des déclarations solennelles. La dénonciation de manoeuvres qui nuisent non seulement au Pas de Calais mais au pays tout entier si ce n’est à la planète…

Un modèle du genre  vous dis-je avec, en bouquet final, l’arrivée de la maréchaussée. Si si !

Bon, je ne donnerai pas plus de détails (après tout, furetez comme moi et vous trouverez certainement…) mais je peux vous dire qu’il y a un dans l’assemblée un certain Pierrot à qui tout le monde fait du pied et qui aimerait certainement se trouver très loin de là… D’ailleurs, qu’on lui fasse les yeux de Chimène où qu’on en appelle à sa dignité d’homme, le gars reste désespérément muet… « Que suis-je venu faire dans cette galère », doit-il se demander pour la millième fois !

L’affaire se termine par des bruits de moteurs qui s’éloignent, et sur la voix du reporter qui s’apprête à confier un truc gratiné à son comparse mais qui, s’apperçevant que le magnéto tourne toujours, coupe l’engin avant de poursuivre… Tout au plus saurons nous que quelqu’un a fait des faux.

A mon humble avis, ce sont plutôt  tous ces gens qui font défaut au radioamateurisme.

(*) ne me demandez pas cet enregistrement car, comme dans le feuilleton « mission impossible », il s’est auto détruit après lecture…