Ce n’est un mystère pour personne, Edmo – puisqu’il a choisi de se présenter ainsi sur online – a largement œuvré à la mise à pied de Betty et des siens. Ses arguments étaient calqués sur ceux de F1PSH et s’articulaient autour :

-de la gestion financière calamiteuse de l’association

-du non respect des sacro-saints statuts

D’après lui – entre autres- la démission de F6FWO annonçait l’arrivée de la fin, les trompettes du jugement dernier étaient imminentes et Betty allait finir en place de Grève.

Et puis patatras : la version de l’histoire donnée par l’ancien trésorier ne colle absolument pas avec ce qu’il se plaisait à nous faire croire.

Croyez-vous que cette information allait faire virer de bord Edmo ? Que nenni. Encore que…

Petite analyse de ses dernières interventions sur online.

« Le point de vue de F6FWO semble sincère. »

Vous noterez le « semble ». Ce que FWO dit est pourtant très clair mais bon, ce garçon a-t-il toute sa raison ? N’avait-il pas bu avant d’écrire ce mail sur la liste ED ? Edmo, en tout cas, « semble » s’accrocher à cet espoir.

« Je me pose une question: n’y avait il pas au moins un moyen de faire les choses bien et dans les formes? »

Là, Edmo abandonne le champ de bataille financier de l’association – devenu difficile à défendre, et pour cause – pour enfourcher son cheval favori, le respect des statuts.

« En effet de ce que j’ai compris, le problème était avant tout une question de forme ( du moins pour ce qu’aborde F6FWO). Alors, ne pas mettre les formes pour conduire au blocage, plutôt que de respecter les statuts en se pressant lentement, n’aurait pas été une des erreurs qui on fait chuter l’ancienne équipe? »

Ici, Edmo reconnaît – et c’est nouveau – que finalement, les projets de réforme de Betty n’étaient pas si mauvais que ça et que c’est juste sur la forme que l’ancienne équipe à péché. Il la joue modeste aussi : « de ce que j’ai compris ».

Allons cher Edmo, tu étais parfaitement au fait de toutes ces histoires ! Enfin, pour être objectif, ajoutons quand même que c’était au travers du prisme de F1PSH.

« Cependant, la relecture de son texte laisse des doutes: »

Légère marche arrière d’Edmo pour qui il est quand même difficile de reconnaître qu’il a bataillé à mauvais escient ces derniers mois –et surtout derrière la mauvaise locomotive-.

Trouvons donc vite quelque chose : par exemple, la démission précipité de FWO :

« Soit! Mais pourquoi n’a t il pas attendu l’AG pour ne pas se représenter… Quel était l’intérêt de démissionner « au plus tôt » ?

Ha ha ! FWO avait donc un intérêt à quelque chose ? Il y aurait anguille sous roche ?

« Et si la raison avancée n’était pas la seule? S’il s’était rendu compte que l’ancienne équipe faisait fausse route et qu’il estimait que la future ne ferait pas mieux. »

Bon sang ! Mais c’est bien sûr… Il n’y a pas que la forme des projets de l’ancienne équipe qui n’allait pas, le fond de la réforme était mauvais aussi ! Là, Edmo est rassuré, il a douté un instant de la justesse de son combat mais le voilà rasséréné : FWO est parti parce que la réforme était mauvaise.

Mais bon, il va quand même  falloir se décrocher en douceur de la locomotive PSH – et de la nouvelle équipe – car les faits « semblent » démontrer qu’on est plus proche de l’armée du salut que de la multi nationale :

« Autrement dit, il ne voulait etre associé ni au désastre IOC, ni au désastre attendu PSH :-) »

Et hop ! La boucle est bouclée à l’issue de cet acrobatique salto sémantique, notre révolutionnaire de service est satisfait : il est le seul à avoir raison, tous les autres sont des nazes.

Sacré Edmo, rester nihiliste au XXI ème siècle ! C’est sans doute pour ça qu’on l’aime…