Je viens de lire le premier édito de Mister Jo sur online et je n’ai pas été déçu. Plutôt que d’en faire l’analyse, exercice dont je suis plutôt friand d’habitude, je vous renvoie à un des intervenants de online qui l’a commenté de façon intéressante (quel dommage que ce talent reste… anonyme !). L’essentiel est dit : en gros… rien. On continue comme avant mais en mieux. Plus question de démocratie, on peut se carrer le 1 om= 1 voix dans le fion. Les ED vont continuer à roupiller, les barons à baronner, les commissions à commissionner et la tutelle à nous entuber. Aucune perspective de tracée, pas de ligne novatrice, juste le sillon traditionnel que le Ref-u va continuer de labourer encore et encore.

Mister Jo est bien le digne héritier de la lignée GZJ, et à part l’intégration probable des ballons dans radio ref, on ne verra rien d’autre. Y’en aura au moins une de contente.

Je trouve que la direction intemporelle du REF-u est frappée du syndrome Domenech : plus on est mauvais, plus on continue. Betty fût la seule à essayer de faire avancer le schmilblick avec le succès que l’on sait.

Le seul truc qui m’amuse dans cette histoire : les révolutionnaires de online qui vont désormais carburer à la camomille… Ben oui, le gars qu’ils ont à toute force contribué à faire élire ne leur autorisera plus que ça.

Pas d’appel du 18 juin dans l’édito de Mister Jo. Hélas.