… aux membres du REF-u de ne pas accepter l’augmentation de la cotisation du REF-u ( ICI )

Pour résumer, une augmentation ANNUELLE de 3,50 euros pourrait être utilement compensée par le « recrutement » de 290 nouveaux adhérents. Soit 3 par département. Online s’inquiète même en craignant que cette augmentation de la cotisation ne fasse fuir les adhérents actuels… ce qui est assez paradoxal étant donné que Online milite par ailleurs ouvertement pour l’étranglement financier du REF-u en faisant une large place, dans ses colonnes, à ceux qui proclament qu’il ne faut surtout pas adhérer.

Cet article annonce-t-il que les responsables de Online vont adhérer au REF-u pour amorcer la pompe de ces 290 nouvelles adhésions ? Ce serait un scoop.

Sur le fond, je note que 3,50 euros ANNUELS représentent un demi paquet de clopes ou, pour les non fumeurs, trois petits noirs sur le zinc du troquet du coin.

Pour prendre la mesure de ce niveau d’augmentation pharamineux (dans un contexte national où, chacun s’en rends compte en faisant ses courses, les prix ont tendance à baisser…), j’imagine la tête du radioamateur moyen à qui le patron dirait « Bon, cher ami, pour 2010, vous aurez une augmentation ANNUELLE de salaire de 3,50 euros). Je me demande si le radioamateur moyen en question trouverait que cette augmentation est exhorbitante et se confondrait en remerciements devant tant de générosité…

Pour en revenir au recrutement de nouveaux membres préconisé par Online, n’oublions pas non plus que la récente proposition du REF-u de créer une politique tarifaire attractive visant à augmenter ses effectifs, a été fortement contestée par les thuriféraires d’Online : les statuts ne le permettent pas. Non mais !

Dommage que les centaines de milliers de lecteurs d’Online n’auront jamais connaissance de cet autre éclairage. Seule la petite poignée de lecteurs de ce modeste blog en bénéficiera.

ps : quand je parlais, dans le post précédent, du « calme avant la tempête », on dirait que le vent commence à se lever…