En avant première, pour les lecteurs de ce blog, le dernier épisode du Docteur House que vous ne verrez pas à la télé.

(Je précise pour les ceusss qui se prennent au sérieux qu’il s’agit d’un texte humoristique qui n’a rien à voir avec la réalité : ça se saurait !)

Le Docteur Cody, après quelques recherches, fini par débusquer le Dr House qui se planquait dans la buanderie pour regarder tranquillement un match sur sa télé portative.

– House, je vous cherche partout ! On a ici un malade qui pourrait vous intéresser…

– Quel postérieur ! Vous ne seriez pas enceinte Cody ?

– Non et non ! Allez donc plutôt voir ce cas qui est aux urgences… Voilà le dossier.

– Une semaine de consultations en moins et j’y vais !

– Trois jours !

– D’accord…

House prends le dossier puis clopine jusqu’aux urgences en gobant quelques cachets de Vicodine. Son équipe est déjà là.

– Alors, Forman, toujours noir ?

– Vous êtes toujours aussi drôle…

– Je plai-san-te !… Alors ce malade ? Qu’est-ce qu’il a ?

– C’est le REF-union…

– Ça je le vois bien ! Mais qu’est-ce qu’il a ?

Forman consulte ses notes mais Chase lui coupe la parole :

– Asthénie complète, peu de réponses aux stimuli. Parle difficilement et entend très mal. Quelques accès de fièvre… Etat général débilitant.

– C’est tout ce que vous avez ? Vous me dérangez pour ça ?

– Il vient juste d’arriver, fait Cameron. Mais il ne passera pas l’année si on ne trouve pas ce qu’il a… Regardez son électrocardiogramme !

– C’est l’électrocardiogramme d’un vieillard, rétorque Forman… On ne trouvera jamais ce qu’il a et on ferait mieux de l’euthanasier tout de suite…

– Ha ! Je vois que tu as étudié la méthode Marnesque… fait Cameron.

– Je m’informe, c’est tout, fait Forman d’un air pincé.

A ces mots, House commence à manifester un peu d’intérêt :

– Bon, ce cas m’a quand même l’air bizarre… On va chercher ce qu’il a avant de le liquider! Si Forman est d’accord bien sûr… Batterie de tests standard. Et au galop ! Le REF-union ne va pas attendre que vous ayez fini votre sieste pour mourir !

L’équipe médicale s’égaye dans les couloirs pendant que House retourne dans son bureau, tirant au passage la langue à un enfant malade qui pleurniche sur une chaise. Pour tuer le temps, il se met à jouer avec une balle de base ball qu’il projette contre le mur au moyen de sa canne.

*

Une heure plus tard, l’équipe est de retour.

– Alors, Forman, toujours noir ?

– Vous l’avez déjà dit tout à l’heure…

– Je sais, mais je l’aime bien ! Bon, diagnostic différentiel, et plus vite que ça !

– Pas grand chose aux analyses, fait Chase, juste le PSH qui est un peu agressif et qui vibrionne beaucoup…

– Ce n’est pas un scoop, ça, le PSH est toujours un peu agressif et vibrionnant ! Quoi d’autre ?

Cameron hésite un instant puis fait :

– Je ne sais pas si c’est important mais les analyses montre un fort taux de rétention de B.I.G…

House lève les bras au ciel en ricanant :

– Si c’est tout ce que vous avez trouvé ! Le B.I.G provoque toujours une rétention des neuro-transmetteurs ! Bon, il faut que je fasse tout moi même ! Chase, passez le à l’Onlineradio… Forman, exploration du cortex en utilisant un trépan et deux limes ! Cameron, faites le test comparatif avec un marqueur URC. J’attends !

– OK chef…

*

– Alors, comment vous sentez-vous ?

Forman prépare ses instruments pendant que le REF-union geint dans son lit :

– Pas très bien, j’ai connu des jours meilleurs… Ha ! Vous m’auriez vu il y a une vingtaine d’années…

– On vieillit tous… Bon, ça va faire un peu mal mais je dois utiliser deux limes pour explorer votre cortex… Ordre du chef. Allez, on y va.

Le trépan fore rapidement un trou dans le crane du REF-union puis Forman introduit les deux limes dans le cortex et examine la matière grisâtre avec un microscope.

– Hummm… C’est bizarre… House va aimer ça…

– Qu’y-a-t-il docteur ? C’est grave ?

– Je ne sais pas encore… mais ne vous inquiétez pas, on va trouver un traitement !

Chase entre alors dans la salle d’examen et demande :

– Bon, tu as fini ? La salle Onlineradio est prête et il y en a pour un moment.

– C’est bon, j’ai fini, tu peux le récupérer…

Forman a l’air soucieux pendant que Chase emmène le REF-union en salle de radiologie.

*

– Bon, ne bougez pas, les clichés Onlineradio sont assez délicats à prendre car cette technique est relativement nouvelle et comporte pas mal de zones difficiles à interpréter… Des informations importantes y figurent mais il y a aussi beaucoup de scories, et la difficulté est de faire la part des choses pour un bon diagnostic… Moins vous bougerez et mieux j’y verrai !

La machine ronronne pendant que les clichés vont se stocker un à un sur le disque dur du PC qui pilote la machine radiologique (un JN69 à barrettes standard).

Chase commence à les examiner pendant que le REF-union se relève péniblement avec l’aide d’une infirmière. « Tiens tiens, fait Chase, c’est bizarre… ».

Cameron arrive alors avec un garrot et une seringue :

– Ne bougez pas, je vais juste vous faire une prise de sang pour pouvoir faire le test comparatif du marqueur URC.

Elle enfonce l’aiguille d’un coup sec pendant que le REF-union serre les dents.

– Voilà, c’est presque terminé…

*

– Alors ! J’espère que vous avez trouvé quelque chose !

House est devant le tableau blanc sur lequel vont s’inscrire les éléments du diagnostic différentiel. Forman se lance :

– L’analyse du cortex par la méthode des deux limes ne met rien de particulier en évidence.

– C’est tout ce que vous avez !!!

– Attendez… J’ai par contre repéré quelque chose qui ne devrait pas se trouver là : des traces de HXite . Cinq unités, pour être précis.

– De la HXite ? Bizarre… Cameron, rappelez nous ce qu’est la HXite…

– C’est une toxine qui inhibe partiellement la zone rédactionnelle de l’encéphale…

– Bon… Mais que fait de la HXite à cet endroit ? Chase ?

Normalement, elle ne peut pas être là… A moins…

– Oui ?

– Qu’une protéine d’IOcite l’ait transportée à cet endroit…

House pique un biscuit à Cameron et le mange pour accompagner sa Vicodine.

– Bien. Qu’est-ce qu’on à d’autre ? Chase !

– Et bien le passage à la Onlineradio n’est pas très clair, il faudrait au moins un modèle à trois Luxy pour y voir un peu mieux mais c’est plus cher et Cody dit qu’on n’a pas d’argent… Il y a dirait-on quelques petites tumeurs pas très malignes qui se trimballent sur les images, on ne sait pas trop ce que c’est… Est-ce que ça vient du malade ou est-ce une erreur de programme du Online, on ne peut pas le dire.

– Diagnostic ?

– Je dirai une BSwitte polymorphe.  Ou alors un virus de type HNB ? Vous savez, celui qui rejette la protéine IOC…

– Vous êtes nuls ! Cameron, les test au marqueur URC ont donné quoi ?

Il y a compatibilité… Sauf que l’ADN du REF-union présente un déphasage à 90% négatif dans le test… C’est bizarre… La réaction du malade est systématiquement en retard par rapport au marqueur de phase normalisé URC. De plus, j’ai également examiné la formule sanguine du malade et je n’ai trouvé que six mille globules blancs, ce qui est faible et explique l’anémie généralisée. Mais le plus étonnant est que ces globules sont atteints d’autisme et ne s’intéressent absolument pas à leur environnement : ils n’ont aucune interaction avec lui…

– Diagnostic ?

– Et bien… Je pense à un reste d’apathie Dumurienne… Une infection ancienne en tout cas.

House se vautre dans son fauteuil et fait :

– Bon, avec tout ça, qu’est-ce qu’on fait ? Parce que je vous rappelle que le REF-union est très mal en point !

– ……

– Bon, je vois que vous êtes tous des ignares ! On a besoin d’un test complémentaire pour valider le bon diagnostic. Ca ne vous dit rien ? Allo !…

– ……

– Personne n’a entendu parler de ce nouveau test : Le Refuthon ?

– Ha si ! Fait Forman, c’est tout nouveau et on ne l’a pas encore essayé…

– Et bien commencez, bon sang !

L’équipe médicale de House part en courant vers le labo pendant que ce dernier ouvre une barre chocolatée qu’il a piquée à Wilson.

*

La nuit tombe sur l’Hôpital général du conté et House attend son équipe de fort mauvaise humeur, ayant dû à la demande pressante de Cody donner quelques consultations qui l’ont, comme d’habitude, agacé.

Forman arrive le premier, suivi de près par Chase et Cameron qui discutent avec animation mais se taisent rapidement en voyant l’œil charbonneux de House. Ce dernier lâche :

– Les vacances sont finies ? On va pouvoir bosser un peu ?

– Désolé, mais le test Refuthon est nouveau pour nous et il nous a fallu du temps pour nous y adapter…

– Vous direz ça au malade si il est mort entre temps…

– Non, état stationnaire, je suis passé voir…

– Alors ? Les résultats ?

Les trois assistants se regardent et c’est Chase qui prend la parole :

– Et bien, le test du Refuthon valide les différentes pathologies que nous avons évoquées lors du diagnostic différentiel.

– Toutes !

– Oui, et sans doute d’autres qu’on a pas encore trouvées… On fait quoi ?

Ils se regardent tous sans rien dire, même House n’aurait jamais cru possible qu’autant de facteurs nocifs  puissent cohabiter dans un même organisme. Faut-il que ce malade soit solide pour ne pas être déjà six pieds sous terre !

– Bon, fait House, traitement de choc : injections massives de BXite, transplantation AWénienne du temporal droit, passage à l’accélérateur LPR. Ensuite, ablation du lobe atteint de HXite et administration d’un anti rejet style JKjien.

– Qu’est-ce qu’on fait pour cette histoire de PSH agressif ?

– Hummm… Voyez si cette molécule est greffo compatible avec le test URC. Auquel cas… ablation et transplantation dans un autre corps, il doit bien y avoir des demandeurs dans les fichiers. On la remplacera par une molécule moins vibrionnante. De la Maury7 par exemple… Au fait, plus de passage sur la Onlineradio, on n’a toujours pas éclairci cette histoire de BSwitte polymorphe. Ceci dit, je pense que c’est un bug du logiciel… Faudra prévenir le fabriquant.

L’équipe part mettre en œuvre la thérapie prescrite par House qui se demande si ces mesures seront suffisantes pour rétablir durablement le malade. Peut-être devrait-il aussi lui faire injecter des vitamines, par exemple 500 globules supplémentaires pour redynamiser la protéine IOC ?

House ne sait pas trop et remet cette réflexion à une date ultérieure. Il va plutôt aller voir Cody pour lui soutirer un flacon de Vicodine, puis il prendra sa moto pour rentrer chez lui et écouter un peu de musique en buvant un scotch. Ou une vodka, pour changer.

*